Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Maîtrisez le vocabulaire de base en électricité
électricien

Maîtrisez le vocabulaire de base en électricité

IDELEC PLUS

Il est indispensable de connaître le vocabulaire de l’électricité pour bien maîtriser tout ce qui est lié à ce sujet. Ci-dessous les vocabulaires principaux à connaître.

Armoire électrique

L’armoire électrique désigne le lieu où sont regroupés les différents systèmes qui participent à la distribution d’une installation électrique. Pour les locaux d’habitation notamment, le réseau électrique est soumis à la norme NF C 15-100.

L’armoire électrique peut être désignée sous différents noms mais l’objectif reste le même : centralisation des arrivées, des départs de la distribution interne du bâtiment ou encore le regroupement des protections qui concernent les lignes ou les personnes.

Le terme coffret est utilisé pour le matériel assurant ces fonctions dans un logement et qui contient le tableau électrique de répartition. Les regroupements de coffrets constituent les armoires électriques qui sont destinées aux installations importantes telles que les immeubles. Les installations industrielles requièrent par exemple des regroupements d’armoires électriques constituant le local électrique.

bureau d’études

Le bureau d’études est une structure ayant pour charge d’interpréter les données. On y retrouve des ingénieurs et des techniciens et ces entreprises s’occupent généralement de la production des études orientant et justifiant les choix structurels et techniques d’un projet.

Les bureaux d’études peuvent proposer des prestations de nature intellectuelle comme faire des recommandations sur la base de calculs, de faire des suggestions pour la réalisation des travaux ou encore de fournir une expertise sur la qualité des réalisations. Il existe des bureaux d’études intervenant dans des domaines variés comme l’électricité, le BTP, …

Courant fort

Le courant fort est un type de courant électrique utilisé pour le transport de l’énergie électrique à travers le réseau. Les courants forts désignent quant à eux les installations correspondantes. Ce type de courant peut alimenter les sources de lumière, les prises de courant, le chauffage et toute autre installation qui a besoin de fortes intensités électriques. Le courant fort a une intensité variant de quelques centaines de mA à plusieurs Ka.

Courant faible

Le courant faible est un type de courant utilisé pour transporter des informations. Il est généralement utilisé dans les téléphones, la domotique, la vidéosurveillance ou encore l’informatique. L’intensité du courant varie entre quelques μA à plusieurs mA.

Le courant faible s’oppose au courant fort qui sert à utiliser l’énergie électrique et destiné à être converti en éclairage ou en force motrice. Un réseau RJ45 est utilisé pour faire circuler le courant faible.

Cellule MT

En électricité, une cellule MT désigne une partie d’une batterie électrique, généralement de 1,5V ou encore une unité énergétique, ou un dispositif qui transforme l’énergie d’une réaction chimique en énergie électrique.

Domotique

La domotique est une spécialité du bâtiment qui regroupe les techniques qui permettent le contrôle, l’automatisation et la programmation de l’habitat. La domotique est une discipline récente issue de l’application de la programmation informatique à l’habitat.

Ainsi, les tâches liées à la domotique dans la maison concernent les appareils techniques qui sont alimentés en électricité : la programmation des appareils électriques et leur contrôle.

Télécharger l'ebook

Efficacité énergétique

L’efficacité énergétique est définie par le rapport entre l’énergie utile qui est produite par un système et l’énergie totale qui est consommée pour son fonctionnement. Le terme est aujourd’hui largement utilisé pour désigner l’ensemble des technologies et pratiques permettant la diminution de la consommation d’énergie tout en conservant le même service final.
L’efficacité énergétique recouvre trois approches devant être combinées afin de maximiser les gains apportés : 

Eclairage architectural

L’éclairage architectural a pour objectif de mettre en valeur un édifice et garantir une atmosphère lumineuse qui convient aux usagers. La mise en lumière d’une construction permet la définition de ses traits architecturaux, la sécurisation des espaces environnants et l’embellissement de sa structure.

L’éclairage architectural a une approche qui consiste à visualiser un édifice comme une sculpture à laquelle s’ajoute un éclairage sécuritaire tout en étant fonctionnel. Il est nécessaire de prendre en compte les utilisateurs des lieux et les différents points de vue.

En éclairage architectural, il y a des éléments primordiaux comme la position, l’intensité, et le choix des luminaires extérieurs : tout est dans l’équilibre entre l’échelle et le style. Les lampes utilisées doivent avoir un look attrayant et un effet idéal dans l’obscurité, sans compromis sur leur durabilité.

Eclairage technique

L’éclairage technique sert à créer une lumière optimale dans un bâtiment, notamment dans les domaines industriels et commerciaux où le côté pratique a son importance (ateliers, parkings ouverts ou souterrains, …). Ces locaux nécessitent par exemple des lampes et luminaires à l’aspect professionnel et à la fonctionnalité de niveau professionnel.

Etudes d’éclairage

L’étude d’éclairage fait partie intégrante d’un projet d’éclairage. Si auparavant elle était réalisée manuellement, désormais elle est effectuée grâce aux logiciels informatiques dédiés depuis les années 2000. En effet, les progrès informatiques ont permis de faire des modélisations simples et rapides ainsi que des calculs difficilement réalisables auparavant, tels que l’UGR ou le LENI.

Il existe deux types d’études d’éclairage : 

  • L’étude statique permettant la vérification des hypothèses du maître d’œuvre au niveau des sources et des luminaires ou encore la vérification de la disposition des luminaires selon les valeurs d’éclairement moyen et d’uniformité ;
  • L’étude dynamique qui permet la validation d’une solution de gestion d’éclairage par le calcul du LENI.

Etudes de conception

Les études de conception font partie des différentes phases d’un projet d’ingénierie et de construction. C’est le stade durant lequel les besoins, les exigences des clients ainsi que les exigences réglementaires sont glanées, détaillées et converties en un cahier de charges pour construire un bien immobilier pour fin de validation avant la construction.

Immotique

Le terme « immotique » désigne les solutions automatiques ou informatiques au service des usagers d’un grand bâtiment (immeuble, construction tertiaire ou publique). C’est un néologisme calqué sur le mot domotique.

L’immotique est plus complexe que la domotique et permet l’amélioration du confort des bâtiments et la gestion intelligente de la consommation d’énergie.

Plan d’exécution

Il s’agit d’un dessin obtenu par projection orthogonale d’un ouvrage sur un plan horizontal, exécuté dans le respect des normes du dessin industriel (échelles, symboles, cotation, …).

Le plan d’exécution est également connu sous le nom de vue en plan ou encore document graphique comportant des coupes, des profils, etc.

Réseau secouru

Le réseau secouru est une autre source de courant (diesel, groupe électrogène, …) utilisé pour des raisons de sûreté dans les bâtiments industriels ou toute autre structure qui nécessite une alimentation continue en électricité.