Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Le plan électrique architectural, indispensable pour vos installations électriques
Réglementation

Le plan électrique architectural, indispensable pour vos installations électriques

IDELEC PLUS

Pour mettre en place le système électrique d’un bâtiment, le plan électrique architectural est indispensable, que l'on retrouve dans les réglementations électriques obligatoires. Voyons ensemble qu'est-ce qu'un plan électrique architectural, son importance, les symboles d'un plan architectural, mais aussi les exigences pour l'instauration d'un plan électrique architectural pour vos installations électriques.

1. Qu’est-ce qu’un plan électrique architectural ?

Le plan électrique architectural, aussi appelé schéma électrique architectural, est un schéma permettant d’exprimer les besoins en électricité de l’habitation : il répertorie l’emplacement et le nombre des dispositifs électriques (éclairages, prises électriques, interrupteurs, …) sur le plan du logement.

En général, le plan électrique architectural est réalisé en même temps que les plans d’architecture généraux.

 

2. Pourquoi avez-vous besoin d’un plan électrique architectural ?

Nombreux sont les usagers qui se demandent encore à quoi sert le plan électrique architectural, que ce soit pour une construction neuve ou en rénovation. La réponse est qu’il faut voir ce document comme un guide permettant de bien visualiser les différents éléments de la future installation électrique comme les prises, les interrupteurs et les points lumineux au sein de l’habitation et de prévoir leur utilisation sur le long terme.

Il va également être indispensable pendant les travaux, afin de ne rien omettre. Cela évitera les désagréments tels que d’avoir à abattre à nouveau une cloison pour tirer une prise de courant.

En outre, si vous prévoyez d’utiliser un système d’installation électrique pré-câblé comme la pieuvre électrique, il est impératif de mettre au point un plan électrique architectural.

 

3. Les symboles du plan électrique architectural

La réalisation d’un plan architectural électrique nécessite de connaître les symboles électriques. Il existe en effet une série de symboles conformes en électricité, qu’il faut poser sur le plan.

Parmi les plus importants, il y a les symboles électriques de commande qui représentent les interrupteurs, les variateurs, les boutons poussoirs ou encore les systèmes de commande par clé :

plan-electrique-architectural-symboles-generaux

 

Il y a également les symboles qui représentent des points lumineux, notamment les lumières plafonds, les spots, les réglettes fluorescentes ou encore les projecteurs :

plan-electrique-architectural-symboles-points-lumineux

 

Ensuite, il y a les symboles de prises de courant, de réseaux ou d’antennes, ainsi que ceux à l’image des circuits spécialisés ou des équipements comme le climatique ou le chauffage :

plan-electrique-architectural-symboles-equipements-circuits

 

On retrouve également les symboles électriques des équipements et des circuits spécialisés comme pour la hotte, la machine à laver, etc :

plan-electrique-architectural-symboles-electromenager

 

Enfin, il y a les symboles divers qui représentent par exemple, la sonnerie, le télérupteur ou encore une antenne :

plan-electrique-architectural-symboles-divers

 

Bien que la conception du plan électrique architectural paraisse simple de prime abord, elle requiert des connaissances que seul un expert peut posséder. Ainsi, le recours à un professionnel est nécessaire afin de garantir une interprétation plus simple et plus de sécurité lors de la réalisation des travaux.

 

4. Les questions à se poser en réalisant votre schéma électrique

Pour réaliser le plan électrique architectural, il faut en premier lieu se projeter dans la pièce en se posant les bonnes questions à chaque fois.

Il faut notamment déterminer les points d’entrée et de sortie afin de pouvoir positionner les interrupteurs ainsi que déterminer la nécessité ou non de faire des va et vient pour éteindre et allumer la lumière. En répondant à cette question, vous pourrez ainsi déterminer si vous avez besoin d’un télérupteur et donc de placer des boutons poussoirs.

Il faut aussi prévoir quel type de meuble va être placé et à quel endroit. Ainsi, un lit nécessite par exemple deux prises de chaque côté afin de pouvoir utiliser des lampes de chevet. 

De même pour les équipements de bureautique qui doivent répondre à une installation spécifique, notamment l’installation de prises réseaux dans la pièce où ils doivent être utilisés.

Il faut aussi prévoir le taux d’humidité de la pièce et le fait qu’elle présente ou non des points d’eau : la salle de bains principalement, une pièce où les branchements électriques sont particulièrement délicats. Il faut aussi prévoir la place des prises spécialisées telles que le lave-linge et le sèche-linge.

Enfin, il ne faut pas oublier qu’il sera peut-être nécessaire d’apporter des modifications à l’agencement plus tard, que le nombre des usagers puisse augmenter, … D’où la nécessité de prévoir des réservations à certains endroits.

En répondant à toutes ces questions, vous pourrez réaliser un schéma électrique précis et correspondant à vos besoins.

 

5. La norme NF C15-100

Pour réaliser le plan électrique architectural, il est nécessaire de se référer aux différentes normes, notamment la norme NF C 15-100, laquelle réglemente les exigences minimales de matériel à installer dans chaque pièce de l’habitation.

La norme NF C 15-100 précise les réglementations des installations électriques basse tension en France en termes de sécurité et de confort. Il est obligatoire de la respecter pour les nouvelles constructions et extensions de bâtiments. Il en est de même pour la rénovation ou la modification de l’existant.

Ainsi, les exigences minimales pour chaque pièce de la maison sont :

La cuisine

  • Un point lumineux commandé depuis l’entrée de la cuisine six prises de courant 16 A dont quatre à placer au-dessus du plan de travail ;
  • Une prise 16 A à placer à proximité de la commande d’éclairage  ;
  • Trois circuits spécialisés avec chacun une prise de courant 16 A pour le lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle, four ou le congélateur ;
  • Un circuit spécialisé avec une boîte de connexion ou une prise 32 A mono ou une prise 20 A triphasé, pour une cuisinière ou une plaque de cuisson ;
  • Une prise télévision.

La chambre

  • Un point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce  ;
  • Trois prises de courant 16A ;
  • Une prise de courant 16A à proximité de la commande d’éclairage à l’entrée de la pièce  ;
  • Une prise communication RJ45 (prise communication : téléphonie, réseau, informatique, télévision) ;
  • Une prise TV si cette dernière n’est pas distribuée par la prise RJ45.

Couloirs, WC, dressing, cellier et autres locaux

  • Un point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce  ;
  • Une prise de courant 16 ampères est obligatoire pour les surfaces supérieures à 4 m².

Salle de bains

  • Un point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce  ;
  • Une prise de courant 16 A installée hors volume interdit  ;
  • Une prise de courant 16 A à proximité de la commande d’éclairage situé à l’intérieur.

Attention, des règles strictes régissent les installations électriques dans la salle de bains. Il faut se référer à la norme NF C15-100 concernant les volumes de 0 - 3 et les hors volumes pour les installations.

Séjour/pièce principale

  • Un point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce  ;
  • Cinq prises de courant 16 A ainsi qu’une prise par tranche de 4m²  ;
  • Une prise de courant 16 A située à proximité de la commande d’éclairage  ;
  • Deux prises RJ45  ;
  • Une prise TV si cette dernière n’est pas distribuée par la prise communication RJ45 ;
  • Une prise téléphone.

Extérieur

  • Un point lumineux par entrée principale ou de service ; 
  • Un point lumineux est recommandé à proximité du garage.

Circuits spécialisés supplémentaires

A part les circuits spécialisés de la cuisine, il faut aussi prévoir des circuits spécialisés pour les installations suivantes : chauffe-eau électrique, chaudière et ses auxiliaires, chauffage salle de bain, chauffage électrique, pompe à chaleur ou climatisation, VMC, arrosage automatique, portail électrique, alarmes, domotique, piscine, volets roulants électriques, ...