Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Comprendre et mettre en oeuvre la norme électrique NFC 15-100
réglementation

Comprendre et mettre en oeuvre la norme électrique NFC 15-100

IDELEC PLUS

La norme NFC 15-100 entre dans la liste des réglementations énergétiques et électriques. Cette norme fixe les règles des installations électriques dans les locaux d’habitation. Elle subit régulièrement des changements, lesquels doivent être impérativement connus par tous les professionnels de l’électricité.

L’amendement 5 a été notamment apporté au mois de novembre 2015 afin de s’adapter aux réalités des logements et depuis, d’autres changements ont encore été apportés avec les deux arrêtés du 03/08/16 qui sont applicables depuis le 01/09/16. Ils concernent la sécurité des installations électriques et les réseaux de communication des logements. 

Dans cet article, vous trouverez tout ce qu'il faut savoir sur la norme NFC 15-100.

Tout savoir sur les normes NFC 15-100 

 Qu’est-ce que la norme NFC 15-100 ? 

La norme NFC 15-100 en électricité fixe une réglementation précise des installations électriques dans les logements d’habitation en France. Elle concerne les systèmes ainsi que les équipements électriques de basse tension, autrement dit, inférieure à 1 000 volts. 

Pour prouver que les installations électriques sont conformes à la norme NF 15-100, il faut une validation du Consuel, un organisme ayant pour charge de contrôler des installations électriques. Il fournit un document permettant à EDF de mettre en place une nouvelle ligne électrique. 

Quelle est la réglementation ? 

La norme NFC 15-100 doit être respectée depuis la conception jusqu’à l’entretien des installations électriques. Les règles en vigueur s’appliquent au montage et l’entretien des systèmes.  

L’objectif de la norme en question est l’optimisation de la sécurité des utilisateurs ainsi que la fonctionnalité des installations au diapason avec l’essor de la technologie moderne, notamment la domotique ou encore l’immotique. 

La norme NFC 15-100 s’applique aussi bien aux chantiers neufs qu’aux demeures qui sont en cours de rénovation ainsi qu’à la réalisation d’un bâtiment annexe. 

Comment s’applique la norme NFC 15-100 ? 

La norme NFC 15-100 exige que certaines directives soient respectées, notamment la mise en place de dispositifs de coupure et de protection comme les parafoudres, le disjoncteur, les protections différentielles à haute sensibilité, …

Cette norme fixe également l’obligation de réaliser une réserve de 20% pour le tableau électrique ainsi que l’installation des prises de courant de 10 à 16 A avec obturateurs d’alvéoles. 

Chaque raccordement du système électrique doit disposer d’une protection optimale qui est conforme aux sections imposées pour les conducteurs de cuivre et aux caractéristiques des calibres recommandés. Il est important de vérifier minutieusement la gaine technique de logement. 

En outre, la norme NFC 15-100 règlemente aussi la pose des fils sous conduits ou gaines, le passage des circuits dans une gaine unique, l’emplacement des prises de courant par rapport au sol… Elle s’applique également à l’ensemble des parties de la demeure, du sous-sol à la salle de bains, en passant par les pièces à vivre et les couloirs. 

Les changements apportés par l’arrêté du 03 Août 2016 à la norme NFC 15-100 

L’arrêté du 3 août 2016 porte sur la réglementation des installations électriques des bâtiments d’habitation fixant les caractéristiques techniques qui permettent d’assurer la sécurité des personnes et le bon fonctionnement du système électrique du logement.

Les installations électriques des bâtiments d’habitation conçues et réalisées conformément aux prescriptions du Titre 10 de la norme NFC 15-100 sont censées satisfaire aux exigences dudit arrêté. En effet, cette norme est l’unique référentiel connu et reconnu qui garantit le respect des objectifs de cet arrêté. 

L’arrêté du 03 Août 2016 relatif à l’application de l’article R 111-14 du Code de la construction et de l’habitation posant les exigences techniques pour un réseau de communication minimal dans chaque bâtiment d’habitation.

L’application du Titre 11 de la norme NFC 15-100 accompagné de sa note explicative (laquelle fait référence à la norme XPC 90-483) va permettre de répondre aux exigences de l’arrêté. 

La norme NF C 15-100 dans l’habitat : léquipement minimal des pièces 

Pour respecter la norme NFC 15-100, chaque pièce de la maison doit remplir un certain cahier de charges et disposer d’un ensemble d’équipements obligatoires. En cas de rénovation de l’existant, il est nécessaire de se conformer autant que possible à la configuration indiquée : 

La cuisine 

  • Les prises de courant 

Dans la cuisine, la norme NFC 15-100 fixe l’équipement minimal constitué par au moins six prises de courant, toutes alimentées par un circuit dédié, dont quatre doivent se placer au-dessus du plan de travail. Si la cuisine a une surface inférieure à 4m², trois prises sont acceptées pour le plan de travail. 

  • Circuit spécialisé 

Pour chaque appareil électroménager, la norme prévoit un circuit spécialisé obligatoire. Ainsi, il est nécessaire de procéder à l’installation d’un circuit de 32 A pour une cuisinière ou une plaque de cuisson électrique et trois circuits à 16A pour le lave-vaisselle, le lave-linge ou encore la machine à laver. 

  • Éclairage 

La cuisine doit disposer d’au moins un point lumineux situé au plafond ainsi que d’un point d’éclairage situé à proximité de l’évier. Cependant, la pièce peut être équipée par deux points en applique s’il n’est pas possible d’en installer sur le plafond. Il faut aussi un dispositif de commande d’éclairage à l’entrée de la pièce. 

Le séjour 

  • Prise de courant 

Dans la pièce principale du bâtiment d’habitation, la norme NFC 15-100 préconise l’installation d’au moins une prise de courant par tranche de 4m², avec un minimum de cinq prises si la surface de la pièce n’excède pas les 28m². Dans le cas où elle est supérieure à 28m², il faut au moins sept prises de courant. 

Il faut une prise de communication dans chaque pièce principale du logement, ainsi que deux socles de prises RJ45 juxtaposés dans la salle de séjour ou le salon. Il faut également installer une prise RJ45 à proximité d’une prise de courant 16 A et si la télévision n’est pas distribuée par ladite prise, la norme précise qu’il faut installer une prise coaxiale. 

  • Éclairage 

Il faut au moins un point lumineux commandé au plafond et de même que pour la cuisine, s’il est impossible de procéder à cette installation, l’éclairage peut être assuré par eux appliques placées aux murs. L’entrée de la pièce doit disposer d’une commande d’éclairage. 

L’espace télévision 

  • Prise de courant 

Il faut positionner deux socles de prise de courant 16 A 2P+T supplémentaires pour les usages multimédia selon les besoins exprimés par le donneur d’ordre dans l’espace télévision, ou dans la salle de séjour. 

La chambre 

  • Prise de courant 

Il faut au moins trois prises de courant ainsi qu’une prise de communication dans la chambre. 

  • Éclairage 

La chambre doit être équipée d’un point lumineux commandé qui se trouve à proximité du plafond. Les règles de réalisation sont similaires aux autres pièces de la maison.  

La salle de bain 

  • Prise de courant 

La norme NFC 15-100 préconise qu’il faut une prise de courant dans le volume 3 de la salle de bains. 

  • Éclairage 

Il faut un point lumineux commandé au plafond de la salle de bains. 

Le couloir 

  • Prise de courant 

Si le couloir a une surface dépassant les 4m², il est nécessaire d’y installer une prise de courant de 16 A. 

  • Éclairage 

Il faut un point lumineux commandé dans le couloir. 

Gaine technique logement 

  • Prise de courant 

Il est nécessaire d’installer deux prises de courant de 16 A sur un circuit dédié d’alimenter les appareils de communication. 

Comment appliquer la norme NFC 15-100 sur les chantiers ? 

Les installations électriques provisoires pour un chantier doivent répondre à des réglementations particulièrement rigoureuses. 

  • Le domaine 

Les installations électriques de chantier ont pour objectif la distribution de l’électricité à chaque poste de travail du site, dans des conditions optimales et en assurant la sécurité des opérateurs ainsi que celles des matériels raccordés au réseau provisoire. 

  • Pour quel type de chantier ? 

Il y a des réglementations similaires appliquées aux chantiers de rénovation et aux travaux neufs.  

Pour un chantier de rénovation, il faut isoler l’installation électrique mais cela ne concerne pas les chantiers de construction neuve. En outre, la réglementation fixe une liste de « chantiers spéciaux » qui font l’objet de la norme NFC 15-100, qui sont : 

- les chantiers dans des cuves ; 

- les châteaux d’eau ; 

- les égouts ; 

- les tunnels ; 

- les chantiers sur les sites nucléaires ; 

- les chantiers en atmosphère explosive. 

La source d’alimentation 

Il existe deux possibilités pour alimenter un chantier en électricité : le réseau de distribution d’électricité (ERDF pour la France) ou le groupe électrogène. La première alternative est plus conseillée car elle engendre moins de pollution.

Néanmoins, le groupe électrogène est obligatoire pour l’alimentation des chantiers éloignés du réseau ou ceux qui demandent une garantie de fonctionnement en cas de coupure du réseau électrique. 

Les chantiers de désamiantage : un cas particulier 

Les chantiers de désamiantage entrent dans la catégorie des chantiers spéciaux et sont donc régis par la norme NFC 15-100. Ce sont les extracteurs d’air, aussi nommés déprimogène, indispensables à la ventilation de ces chantiers qui nécessitent des modifications particulières dans l’architecture du circuit. Il est nécessaire de rappeler que le raccordement électrique du chantier ne peut pas se faire sur le circuit du bâtiment existant et doit être fait sur un circuit provisoire parallèle.  

En outre, même avec une alimentation par le réseau ERDF, le circuit doit disposer de groupes électrogènes de secours, lesquels seront mis sous tension en cas de coupure générale d’électricité afin que la ventilation reste fonctionnelle en toute circonstance. De plus, les extracteurs d’air doivent rester en permanence sous tension, ce qui fait que l’arrivée du courant du secteur passe par une grille de répartition orientant une partie du courant vers les extracteurs d’air, lesquels bénéficient d’un circuit parallèle.