Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Label E+C- : le label Bâtiment à Energie Positive (BEPOS)

Label E+C- : le label Bâtiment à Energie Positive (BEPOS)

IDELEC PLUS

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a donné naissance à des mesures concrètes visant à réduire l'empreinte carbone de nos sociétés. En plus des habitudes des citoyens, cela passe par une efficacité énergétique accrue des bâtiments. C'est dans cette optique qu'a été lancé le label E+C- (Bâtiment à Energie Positive et Réduction Carbone) en novembre 2016. Une expérimentation à l'échelle nationale est depuis menée avec l'objectif de généraliser les bâtiments à énergie positive (BEPOS) et les bâtiments à faible empreinte environnementale. 

Qu'est-ce que l'expérimentation E+C- ? Quel est son intérêt ?

Lancée à la suite de la loi de transition énergétique, l'expérimentation E+C- présage de la réglementation environnementale (et non plus simplement "thermique") en vigueur à horizon 2020. Il s'agit d'un label énumérant les axes de construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS) et à faible taux d'émission carbone.

Elle permet ainsi aux bâtiments bénéficiant du label E+C- de répondre aux normes de demain. Tout en permettant aux maîtres d'œuvre d'être acteurs de la réglementation à venir.

Qui est concerné par cette expérimentation ?

Souscrire à ce programme d'expérimentation relève de la démarche volontaire. Tout expert du bâtiment souhaitant y participer peut suivre les recommandations du label. Les retours d'expérience viendront de tous les participants aux différents ouvrages. Ils permettront d'en tester la viabilité, aussi bien sur un plan technique qu'économique.

Quels sont les bâtiments concernés par ce nouveau label E+C- ?

Tout bâtiment respectant les pré-requis suivants est éligible à ce test à l'échelle nationale :

  • Bâtiments neufs ou en projet de construction. Les bâtiments rénovés ne sont donc pas concernés ;
  • Bâtiments situés en métropole : bâtiments collectifs d'habitation, maisons individuelles ou accolées, bureaux ;
  • Bâtiments respectant la Réglementation Thermique 2012.

Quels sont les objectifs de cette expérimentation ?

Le principal objectif de cette expérimentation réside dans les retours d'expérience qui en seront issus. Ils doivent permettre d'affiner les axes de cette nouvelle réglementation thermique. En ajustant les exigences aux réalités techniques et financières.

Dans l'absolu, il est question de faire des bâtiments à énergie positive (BEPOS) et à faible empreinte carbone la norme en matière de construction. L'expérimentation E+C- doit permettre aux acteurs du bâtiment d'adopter des procédés de construction respectueux de l'environnement.

Label E+C-, où allons-nous ?

Avec le label E+C-, on se dirige vers un approfondissement des efforts engagés avec la RT2012. Ces efforts ont permis l'émergence de bâtiments basse consommation. Il est aussi question de développer les énergies renouvelables tout en impliquant les collectivités territoriales et les maîtres d'ouvrage.

De nouveaux marchés comme ceux de l'électricité et de la chaleur renouvelables vont pouvoir émerger de ce nouveau label. Ce qui permettra de contribuer à une production locale de l'électricité. Un autre enjeu étant l'avenir incertain du nucléaire. De toute évidence le concept de bâtiment passif jouera un rôle économique majeur à l'avenir.

Marché du bâtiment face à l'efficacité énergétique