Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
La domotique, c’est quoi ?
Domotique

La domotique, c’est quoi ?

IDELEC PLUS

La domotique s’invite aujourd’hui dans la plupart des habitations et séduit de plus en plus de consommateurs.

Ci-dessous tout ce qu’il y a à savoir sur cette technologie, son principe de fonctionnement, ses différents avantages et son prix.

Pour commencer, la domotique, c'est quoi ?

La domotique regroupe toutes les techniques permettant de contrôler, de programmer et d’automatiser une habitation. Pour ce faire, elle use des domaines de l’électronique, de la télécommunication ainsi que des automatismes.

Il faut savoir que la domotique opère dans un très large champ technique et informatique et permet de procéder à la programmation de la plupart des appareils et dispositifs électriques utilisés dans une habitation. Cela peut être les appareils de chauffage, les différents éclairages, les appareils audiovisuels et électroménagers, les systèmes de contrôle d’ouverture/fermeture des portes et fenêtres…

La domotique permet de contrôler plus facilement l’habitation par le biais de la gestion des systèmes d’alarme ou de la température dans chaque pièce de la maison. 

Quel est le principe de la domotique ?

La principale fonction de la domotique est la programmation, le contrôle et l’automatisation à distance ou sur place de l’ensemble des appareils du domicile intégrés au sein du réseau.

Le réseau en question peut fonctionner avec ou sans fil pour assurer la réception et la transmission des données entre les différents points de commandes et les appareils à contrôler. Chaque appareil peut à son tour se servir du réseau pour communiquer sur son état de fonctionnement aux points de commandes. 

Autrement dit, grâce au réseau (le wifi ou les ondes radio par exemple), les différents équipements électriques communiquent entre eux et sont commandés par un ordinateur central qui a bénéficié d’une programmation préalable. Le réseau électrique de la maison sert à véhiculer les informations. Il faut installer des logiciels sur un ordinateur disposant du système d’exploitation qui permet de gérer l’ensemble des équipements techniques de l’habitation.

Plus le matériel utilisé est perfectionné et évolué, plus les séries de situations en chaîne aussi appelées scénarios possibles sont nombreuses (heure/fréquence d’allumage du système chauffage, ouverture des fenêtres, programmation de la cafetière, …). 

Les technologies de la domotique

Lorsqu’elle est utilisée à l’échelle d’un habitat, la domotique utilise principalement trois technologies :

  • la technologie par réseau câblé ;
  • la technologie par réseau sans fil ;
  • la technologie courant porteur en ligne ou CPD. 

La technologie par réseau sans fil

La technologie par réseau sans fil permet de contrôler l’ensemble des équipements électriques dans un logement. Elle a l’avantage d’être fiable, rapidement opérationnelle et n’occasionne que peu de pollution électromagnétique

La technologie par réseau câblé

Côté fiabilité, la palme revient néanmoins à la technologie par réseau câblé car elle est insensible aux perturbations électromagnétiques. Ce type de réseau permet l’interconnexion de tous les appareils utilisés dans la maison plus aisément mais il faut plus de temps pour les travaux d’installation. Par conséquent, elle est plus adaptée aux constructions neuves

La technologie courant porteur en ligne ou CPD

Enfin, il y a la technologie CPL qui se sert des prises de courant du logement pour la transmission des informations entre les appareils et les unités de commande. De ce fait, chaque prise reçoit les données qui doivent lui revenir, ce qui permet de gérer plus simplement et réduire le coût d’installation.

Il s’agit donc d’un dispositif à la mise en œuvre aisée à destination des locataires car l’installation peut être déplacée en fonction de leurs déménagements. Cependant, la technologie CPL présente l’inconvénient de générer plus de pollution électromagnétique par rapport aux autres. 

Quels sont les avantages d’un système domotique ? 

La domotique présente de nombreux avantages dont les plus notables sont les suivants :

Le confort 

Le premier avantage de la domotique est le confort de vie qu’elle apporte aux usagers en centralisant les accès et la commande des équipements domestiques. La technologie permet aussi de bénéficier d’un gain de temps conséquent au quotidien en programmant les tâches récurrentes de la vie courante. 

Ainsi, la domotique permet ainsi de se faciliter la vie en donnant par exemple la possibilité de gérer l’ensemble du système d’éclairage de telle sorte à programmer l’allumage et l’extinction des lumières à des heures données en fonction des habitudes des utilisateurs et/ou en programmant des ambiances lumineuses.

Cette technologie permet aussi la gestion des ouvrants (fenêtres et portes), la programmation des équipements comme le lave-vaisselle ou la machine à laver. Ainsi, la domotique donne la possibilité de garder un contrôle permanent de l’habitation, sans être obligé d’y être physiquement. 

La sécurité 

A part le confort offert par la domotique, cette technologie accompagne également les usagers dans leur vie quotidienne et leur offre un certain niveau de sécurité.

En effet, grâce à la domotique, il est possible de programmer le système d’ouverture de porte grâce à la reconnaissance vocale, les radars de détection, les alarmes et caméras, les notifications d’alerte en cas de cambriolage ou de sinistre… Tout cela sans avoir à être continuellement présent à la maison. En effet, les systèmes d’alarmes et de vidéosurveillance peuvent être contrôlés et commandés à distance grâce à un Smartphone ou une tablette.

Maintien à domicile

La domotique est une véritable révolution pour les personnes à mobilité réduite (PMR), les personnes âgées ainsi que les enfants. En effet, cette technologie est une solution très efficace pour maintenir ces catégories d’usagers à domicile en sécurisant leurs déplacements, en prévenant les accidents domestiques dont ils pourraient être victimes grâce aux détecteurs de mouvements enclenchant la lumière, aux systèmes d’alertes, aux signaux lumineux et bien d’autres encore. 

Source d’économies d’énergie 

Une maison domotique permet aussi d’économiser l’énergie. En effet, à condition que l’installation soit bien réalisée, elle permet de faire des économies d’énergie qui peuvent se chiffrer jusqu’à 30% dans un logement.

Pour rappel, depuis 2013, ce dernier doit impérativement être basse consommation et d’ici l’année prochaine (en 2020), la réglementation thermique stipule que les bâtiments devront être à énergie positive (Bepos). Autrement dit, les bâtiments devront être entièrement autonomes d’un point de vue énergétique, c’est-à-dire produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment

Les bâtiments doivent être plus intelligents et communicants pour parvenir à une réduction de leur consommation. Pour ce faire, on peut avoir recours à l’automatisation des volets roulants, du système de chauffage ou encore par la création de scénarios d’usage des différents équipements ...

Quels sont les points de vigilance pour le passage à la domotique ? 

La domotique est très avantageuse et ce, à bien des niveaux. Néanmoins, elle ne peut être la même pour tous les logements et son déploiement comporte quelques points de vigilance à ne pas perdre de vue :

Les données personnelles 

Dans le même contexte que pour les objets connectés, il est légitime de se poser des questions sur les risques de perte de maitrise des données personnelles. D’ailleurs, comme on parle d’accès réseau, il ne faut pas négliger la vulnérabilité aux attaques. Il faut s’assurer de s’équiper d’une technologie qui puisse assurer une réelle protection contre le piratage

Le coût

Le coût des installations domotique reste encore relativement élevé bien que l’on puisse trouver sur le marché des produits à bas prix qui permettent de surveiller un logement à distance ou d’automatiser certaines tâches. Cependant, ces produits ont des fonctionnalités très limitées, sans parler de leur coût d’installation.

D’autre part, il serait intéressant de se pencher sur l’empreinte carbone de tous les appareils et essayer de déterminer si elle peut compenser l’économie d’énergie qu’ils sont censés apporter. Ainsi, il faut se demander si le bénéfice personnel que l’on tire de la domotique ne se solde pas par un bilan écologique global négatif. 

La perte d’autonomie

La domotique facilite la vie des usagers et peut être la facilite-t-elle à outrance. En effet, de simples gestes comme ouvrir et fermer des volets, ou allumer et éteindre des lumières à des heures données sont automatisés alors qu’ils ne représentent pas un effort physique important.

De ce fait, il est légitime de se demander si la domotique, dans ce sens, ne présente pas un risque de dépendance au réseau internet et favorise le développement d’une certaine forme de paresse.

L’interopérabilité 

Les systèmes utilisés pour l’installation de la domotique ne sont pas toujours compatibles entre eux. En effet, la plupart du temps, leur écosystème est exclusif ce qui rend impossible le fait s’équiper d’appareils de marque différentes.

Combien coûte la domotique ?

Le prix d’une installation domotique varie d’un projet à un autre en fonction des caractéristiques du système à installer ainsi que de la configuration de l’habitation. Le coût pratiqué par les prestataires va également dépendre des dimensions et de l’état du logement à équiper, des frais d’installation et de la marque choisie

Ainsi, les tarifs sont plus élevés pour les maisons volumineuses ou en cours de rénovation. Pour avoir un prix précis, il faut demander un devis à plusieurs professionnels pour faire le meilleur choix.

N'hésitez pas à consulter notre e-book sur la maison connectée et la domotique ! 

Télécharger l'ebook