Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Eclairage des bureaux : augmenter l’efficacité et le bien-être de vos employés
éclairage

Eclairage des bureaux : augmenter l’efficacité et le bien-être de vos employés

IDELEC PLUS

L'éclairage industriel et surtout l'éclairage de bureaux peuvent contribuer à l’augmentation de la productivité et l’efficacité des employés, mais également améliorer leur confort et leur bien-être au travail. La lumière influence les émotions humaines et aide à garder les employés en bonne santé tout en stimulant le processus créatif. A contrario, un mauvais éclairage constitue un risque pour la sécurité et pour la qualité du travail. 

Voyons ensemble quels sont les avantages d’avoir un éclairage de bureaux adapté, mais aussi dans quelle mesure l’éclairage de vos bureaux peuvent influencer sur le bien-être et l’efficacité de vos salariés.

Quels sont les avantages d’un éclairage ergonomique en entreprise ?

Une meilleure santé

La lumière du jour est un type de lumière qui a son importance. En effet, la nature et la qualité de la lumière naturelle ont pour effet de stimuler et motiver l’organisme humain, même si en pratique il ne s’agit pas de rester dehors tout au long de la journée.

D’ailleurs, il suffit de regarder dehors pour apprécier la lumière et la chaleur pour sentir les effets positifs sur l’organisme. La couleur, la luminosité et l’intensité de la lumière du jour ainsi que son incidence varient en selon l’heure et la saison, la situation géographique et les conditions météorologiques. 

Il faut donc utiliser des lampes à lumière du jour pour bénéficier d’effets positifs sur la santé. Cela a pour effet d’augmenter l’énergie et la concentration tandis que la fatigue est moins intense. Cela permet également d’éviter les problèmes de sommeil. Il est possible d’obtenir des effets similaires à ceux de la lumière du jour en utilisant la manière conventionnelle et naturelle. 

En outre, il est conseillé de faire des pauses régulières pour faire quelques minutes de marche dehors et profiter de la lumière naturelle pour booster le métabolisme. 

Une productivité boostée

Selon des enquêtes, la productivité dans des conditions d’éclairage diurne sur le lieu de travail est plus élevée que dans le cas où une lampe de bureau fournit l’éclairage nécessaire. A cause de la lumière artificielle, le système hormonal humain a tendance à libérer plus d’hormone de stress, ce qui a un impact négatif sur le système immunitaire. Ainsi, il faut autant que possible placer les bureaux près des fenêtres afin que les employés puissent profiter de la lumière naturelle. 

Lorsque cela n’est pas faisable, il est nécessaire d’utiliser un éclairage ergonomique, avec la température de couleur idéale. Lors des phases de travail très concentrées, il faut opter pour une température de couleur de 5 500 à 5 600 Kelvin, laquelle correspond à celle du soleil au zénith. Puis, il est possible d’atténuer la lumière en fonction des besoins. 

Une plus grande concentration

La température de couleur influence le bien-être et la concentration des employés. Il faut savoir que la lumière perceptible par œil varie du rouge au violet. La lumière du jour a un ton légèrement plus bleu le matin, et vire au rougeâtre au coucher du soleil. Du point de vue physiologique, plus la couleur de la lumière est élevée, c’est-à-dire froide et bleutée, plus le rythme biologique est actif. 

Il y a néanmoins certains cas où une lumière très claire telle que le blanc « lumière du jour » qui fait environ 6 000 Kelvin est perçue comme trop éblouissante. Il est donc conseillé d’opter pour l’éclairage blanc neutre légèrement moins lumineux d’environ 4 000 Kelvin pour les postes de travail où l’on utilise des outils informatiques. 

Réduction des coûts

Il est désormais bien connu que la lumière fait vendre. Dans certains commerces par exemple, l’éclairage est utilisé pour faire des bénéfices. Ainsi, certains horticulteurs utilisent des éclairages spécifiques afin que leurs plantes poussent mieux tandis que les agriculteurs utilisent la reproduction des cycles de jour et de nuit au sein des élevages pour la réduction des temps de production de viande.

Il est possible d’appliquer les mêmes principes pour l’éclairage des espaces de travail afin d’augmenter la productivité des employés et de réduire certains coûts. 

Les nuances importantes pour l’éclairage de bureau

En fonction de l’activité des travailleurs et du temps passé devant un écran, il est nécessaire d’adapter la quantité de lumière (pour qu’il ne soit ni trop ni pas assez lumineux), d’opter pour des luminaires basse luminance qui ne provoquent pas d’éblouissement et ne déforment pas les couleurs des surfaces éclairées. 

Couleur de la lumière et rendu des couleurs 

Le phénomène de luminance décrit la réflexion de la lumière sur les surfaces et il est essentiel pour éviter l’éblouissement qui a des conséquences néfastes sur la concentration et augmente la fatigue visuelle. 

Ainsi, si le local bénéficie d’un éclairage naturel du soleil, il faut choisir des couleurs plutôt sombres et des surfaces mates, sans oublier d’utiliser des stores. Si le bureau est sombre, il est nécessaire d’opter pour des couleurs claires pour un rendu lumineux et augmenter le confort visuel.

Ainsi, le bureau idéal doit comporter des couleurs très claires au plafond, des couleurs claires pour les murs et plus sombres sur le sol. C’est une disposition qui permet d’optimiser la diffusion de la lumière, de limiter l’éblouissement et de donner un sentiment de sécurité aux usagers

Eclairage direct et indirect

En termes de conception énergétique, l’éclairage direct donne de meilleurs résultats. Il est possible d’arriver des valeurs de puissance spécifique sous certaines conditions. En fonction de l’usage des locaux ou des différents espaces, il y a trois types d’éclairage parmi lesquels choisir : l’éclairage général uniforme, l’éclairage général orienté ainsi que l’éclairage ponctuel.

L’éclairage indirect installé sur le plafond est avantageux dans le sens où il limite l’éblouissement par la vue directe des sources de lumière et par la diminution de la probabilité d’ombre. Mais il y a un bémol côté efficacité énergétique qui dépend des coefficients de réflexion des parois.

Pour choisir l’éclairage indirect, il est donc nécessaire de prendre en compte la hauteur sous plafond ainsi que la nécessité de surdimensionner l’installation de plus de 20% par rapport à un éclairage direct. 

Implanter les luminaires : mode d’emploi

Il existe différents types de luminaires : les lampes de bureau, les appliques luminaires, les lampadaires, les lustres, … qui ont chacun leurs spécificités. Afin de veiller à l’efficacité de l’éclairage, il est parfois nécessaire d’user de plusieurs éclairages complémentaires.

Ainsi, les lustres et plafonniers assurent l’éclairage d’une pièce toute entière tandis que les lampes de bureau optimisent la luminosité du plan de travail avec leur éclairage directionnel. Les lampadaires et les appliques murales apportent quant à eux un éclairage indirect, avec leur lumière qui se réfléchit sur des surfaces comme le mur ou le plafond. 

Les normes d’éclairage des bureaux

Les articles 59 à 62 du RGPT (Règlement Général pour la Protection du Travail) précisent les différentes normes d’éclairage des bureaux, notamment le fait de privilégier la lumière naturelle en quantité suffisante. Il est également précisé qu’un éclairage artificiel est nécessaire si l’éclairage naturel est insuffisant

L’éclairage artificiel doit être constitué par un éclairage général dans l’ensemble du local afin d’éviter les ombres gênantes ou qui peuvent mettre en danger les travailleurs.

Au cas où l’éclairage général s’avère encore insuffisant, il faudra y ajouter un éclairage local, avec une lampe de bureau par exemple. Il faut savoir que la législation préconise un éclairage général de 300 lux pour les travaux de bureau. 

Les tendances dans l’éclairage de bureau

Aujourd’hui, le lamping LED fait partie des tendances de l’éclairage de bureau. Les éclairages surfaciques ne sont plus seulement fonctionnels, ils permettent aussi désormais d’habiller les pièces et de les doter d’une atmosphère spéciale. De nombreux fabricants proposent des solutions lumineuses architecturales personnalisées et sur mesure qui répondent à des besoins spécifiques.

 

Aujourd’hui, la lumière n’est plus seulement considérée comme un moyen d’éclairage brut mais devient un vecteur de mise en scène, et surtout comme un facteur de confort, de bien-être et de santé dans un environnement de travail.

Vous l'avez compris, l'éclairage doit faire l'objet d'une étude approfondie. Pour ce faire, rien de tel que de faire appel à un bureau d'études en électricité.

Marché du bâtiment face à l'efficacité énergétique