Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Ampoule : 7 critères de base à connaître (et considérer)
Bureau d'études | éclairage

Ampoule : 7 critères de base à connaître (et considérer)

IDELEC PLUS

Que ce soit pour un bâtiment tertiaire, résidentiel ou industriel, un système d’éclairage optimisé passe par la qualité de l’étude d’éclairement, un matériel ainsi qu’un système de gestion performants. Concernant le choix de l’ensemble lampes-luminaires, de nombreux critères rentrent en compte. Voici 7 caractéristiques à avoir en tête lors du choix des ampoules.

1 - LA PUISSANCE DE L’ÉCLAIRAGE

La puissance électrique de l’éclairage, exprimée en watts (W) est le critère le plus connu. Pourtant, c'est loin d'être le seul critère pour choisir ses ampoules. La puissance définit la consommation d’énergie de la lampe. Plus elle est élevée, plus l’ampoule consomme. Mais « consommer » n’est en aucun cas synonyme de « bien éclairer ». Il est donc essentiel de considérer d’autres critères tels que le flux lumineux, l'efficacité lumineuse...

A lire : Eclairage industriel intelligent, levier d'amélioration de l'efficacité énergétique

2 - La température de couleur

La température de couleur, exprimée en Kelvin (K), définit l’ambiance lumineuse de la zone à éclairer. Chaque type de lampe possède sa propre température de couleur. Plus cette dernière est haute, plus la lumière émise tend vers des couleurs chaudes (comme l’orange). Plus elle est basse, plus la lumière émise tend vers des couleurs froides (comme le bleu). Par exemple, dans des locaux de travail on privilégie généralement des teintes froides, en complément à la lumière naturelle. Et plutôt des teintes chaudes pour l’éclairage des habitations.

A lire : Relamping LED, 4 conseils utiles pour le réussir

3 - Le rendu des couleurs

L’indice de rendu des couleurs (aussi appelé IRC), définit la capacité d’une lampe à restituer les couleurs naturelles. Cet indice va de 0 à 100. 100 étant l’IRC de la lumière naturelle. Pour un éclairage fonctionnel, un IRC autour 80 peut convenir. En revanche, pour un éclairage de confort, un indice de 100 est à privilégier.

A lire : 6 idées reçues sur les ampoules LED à oublier dès à présent

4 - Le flux lumineux

Le flux lumineux, exprimé en lumens (lm), désigne la quantité de lumière émise par la lampe. C’est en quelque sorte le pouvoir éclairant d’une lampe. En fonction de la zone à éclairer, le flux lumineux nécessaire pour éclairer peut varier. Un bureau aura par exemple besoin d’au moins 400 lux, alors qu’un hall d’entrée d’un bâtiment tertiaire n’aura pas besoin d’autant.

5 - L’efficacité lumineuse ou le rendement lumineux

L’efficacité lumineuse, exprimée en lumens par watt (lm/W) désigne le rapport entre la quantité de lumière produite par la lampe (le flux lumineux) et la puissance électrique consommée. Chez Idelec, nous utilisons plutôt le lux (lx) qui ne désigne ni plus ni moins le flux lumineux (exprimé en lm) par mètre carré.

6 - LA DURÉE DE VIE DE L'ÉCLAIRAGE

Tout comme le flux lumineux et l’efficacité lumineuse, la durée de vie d’une lampe est un critère majeur à prendre en considération. Elle impacte énormément les coûts de maintenance. Bien sûr, cette dernière diffère selon les modèles sélectionnés (tubes fluorescents, lampes fluocompactes, lampes LED). Aujourd’hui, sur la base de ce critère, la lampe LED est largement en tête par rapport aux lampes fluocompactes ou aux lampes halogènes. Elle présente l’avantage de s’allumer et s’éteindre sans s’abimer dans le temps.

7 - L’étiquette énergétique

D’un point de vue énergétique, toutes les lampes ne se valent pas. C’est pourquoi, elles sont classées de A++ à G pour les plus énergivores. Par exemple, les lampes LED sont la plupart du temps de classe A+. Une lampe qui consomme très peu permet donc de réaliser des économies d’énergie.

A lire4 autres conseils pour réaliser des économies sur l'éclairage

Comme pour tout achat, plutôt que de prendre uniquement le coût d’achat du produit, il convient de prendre en considération le rapport qualité/prix : investissement de départ (ampoules, luminaires), consommation électrique, maintenance, durée de vie des ampoules, etc. Par exemple, les lampes LED sont plus onéreuses à l’achat et pourtant, elles permettent généralement de réduire sa facture énergétique (longue durée de vie, coût de maintenance quasiment inexistant…).

A lire : Eclairage LED, quels sont les avantages des ampoules LED ?

Voici donc les principaux critères pour choisir une ampoule. Bien évidemment, ils ne sont pas suffisants. D’autres critères rentrent en compte : usage, zone à éclairer (hauteur, besoin, norme...), système de commande, etc. Le choix du matériel d'éclairage doit faire l'objet d'une étude approfondie. C'est pourquoi, il est fortement conseillé de faire appel à un bureau d’études en électricité qui sera à même de réaliser des études d’éclairement spécifiques de qualité et de vous conseiller les solutions les plus appropriées (lampes, luminaires, système de gestion, etc.).

Si vous avez un projet d'éclairage, n'hésitez pas à contacter notre bureau d'études en électricité. Pour aller plus loin dans les solutions d'efficacité énergétique, vous pouvez aussi télécharger notre guide en cliquant sur l'image ci-dessous.

Les solutions d'efficacité énergétique pour les bâtiments