Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Le DPE : un outil pour améliorer la performance énergétique des bâtiments
Efficacité énergétique

Le DPE : un outil pour améliorer la performance énergétique des bâtiments

IDELEC PLUS

Le Diagnostic de Performance Énergétique (ou DPE) est un outil essentiel pour améliorer la performance des bâtiments. Il donne à la fois des informations quant à la consommation et les rejets, mais propose aussi des pistes de réflexion sur les travaux à engager pour faire baisser sa facture d’énergie. En quoi consiste-t-il exactement ? Comment l’utiliser efficacement pour réduire la consommation ? Idelec Plus, électricien à Bron et dans la région lyonnaise vous explique tout !

DPE : définition et cadre législatif

Le DPE vise à informer de la consommation énergétique d’un bâtiment. Le diagnostic est obligatoire pour les bâtiments tertiaires ou d’habitation, mais pas pour ceux qui sont à usage industriel. Il est composé de 4 parties :

  • Consommation d’énergie à l’année (kWh et €) ;
  • Consommation d’énergie primaire et émission de gaz à effet de serre ;
  • Description du bâti et des systèmes de chauffages et de refroidissement ;
  • Suggestions pour améliorer la performance énergétique ;

Le DPE est issu de la Directive pour la performance énergétique des bâtiments qui a été votée par l’UE en 2002 à la suite du protocole de Kyoto. Cette directive a été transcrite dans la loi française en 2005.

Le DPE est obligatoire depuis 2006 pour les ventes de logements et depuis 2007 pour les locations. Depuis 2010, son affichage est obligatoire dans les annonces immobilières (voir le Décret n° 2010-1662 du 28/12/2010). Le cas échéant, le responsable encourt jusqu’à 2 ans de prison et 27 500 euros d’amende.

À quoi sert le Diagnostic de Performance Énergétique ?

Le DPE a un usage à la fois informatif et prospectif. Il vise à informer les propriétaires, les locataires et les futurs acquéreurs de la consommation énergétique du bâtiment et donc du budget qu’ils vont devoir consacrer à ce poste.

Le secteur résidentiel est en première ligne car il représente à lui seul 43 % de la consommation totale d’énergie en France et 25 % du gaz à effet de serre. Le DPE représente donc un véritable outil pour cibler les leviers d’économies.

Évaluer la performance d’un bâtiment grâce à l’étiquette énergétique

À l’issue du DPE, on attribue une « étiquette énergétique » et une « étiquette climat » au bâtiment que l’on a diagnostiqué.

Ces dernières permettent d’avoir une idée synthétique de la consommation et des émissions de gaz à effet de serre. Chaque étiquette classe les bâtiments de A à G, voir I dans certains cas.

Connaître la performance énergétique d’un bâtiment permet d’avoir une vue d’ensemble sur les travaux à entreprendre pour faire baisser ses factures. Elle peut aussi servir d’argument pour faire baisser le prix d’un logement.

Quel est l’impact du DPE sur l’efficacité énergétique des bâtiments ?

L’étiquette énergétique issue du DPE peut avoir un impact sur la vente d’un bien immobilier, notamment sur les marchés peu tendus de la périphérie urbaine. Dans les centres-villes par contre, étant donné que l’offre est inférieure à la demande, le DPE n’a pas énormément d’impact.

Le DPE est une arme à double tranchant : certains acheteurs potentiels pourront refuser de visiter des biens classés « F » ou « G ». Par contre, sur les marchés où il y a beaucoup d’offres, un logement ayant une bonne performance énergétique a plus de chances d’être vendu. Il peut par exemple séduire les primo-accédants car l’étiquette énergétique détermine le montant du PTZ auquel ces derniers auront le droit.

Réaliser le DPE  : Comment ça marche ? 

La réalisation du DPE revient à un diagnostiqueur professionnel qui répond à certains critères, notamment de certification.  

En outre, le DPE doit être réalisé à partir d’un logiciel réglementé et la mesure de la performance énergétique doit se faire à travers deux étiquettes :   

  • L’étiquette énergie 

Elle indique la consommation énergétique annuelle du logement sur une échelle de A (qui représente une consommation en dessous de 51 kilowattheures/m²) à G (indiquant une consommation au-delà de 450 kilowattheures/m²). 

  • L’étiquette climat 

Elle indique l’impact annuel de la consommation énergétique sur les émissions de gaz à effet de serre CO2 sur une échelle allant de A (émission faible, inférieure à 6 kilos d'équivalent carbone/m²) à G (émission importante, supérieure à 80 kilos d'équivalent carbone/m²). 

Il appartient au diagnostiqueur de transmettre les résultats du DPE pour que l’Ademe puisse les étudier. 

Réalisation du DPE  : Quand ? 

La validité du DPE est de 10 ans et il est impératif au moment où le bien immobilier (qu’il soit neuf ou ancien) est mis en vente, lors de la construction  ou quand des travaux font augmenter sa surface existante de plus de 30%.

Un logement qui doit être loué doit également faire l’objet d’un DPE, lequel doit figurer dans les petites annonces. Il peut être judicieux de refaire un DPE avant le dépassement du délai de 10 ans. En outre, une réévaluation peut être importante si des travaux en vue d’améliorer la consommation énergétique ont été réalisés sur le bâtiment ou l’habitation. 

Calcul du DPE  : Comment ça marche ? 

La méthode de calcul du diagnostic peut être faite différemment en fonction du bien. La méthode 3CL (Consommations Conventionnelles des Logements) est utilisée pour les logements ou bâtiments équipés en chauffage individuel et de base au calcul. Cette méthode a été instaurée après la promulgation de la loi sur l’air concernant l’affichage des consommations et dont l’objectif était de permettre à chacun de procéder à l’évaluation de sa consommation énergétique.  

Un DPE n’est pas gratuit : bien que nous ne puissions pas donner un tarif exact ici, nous pouvons dire que le montant dépend de plusieurs éléments.   

Trouver un bon diagnostiqueur pour un DPE 

Un diagnostiqueur professionnel doit répondre à plusieurs exigences  : 

  • N’avoir aucune relation avec le propriétaire ou le mandataire  ; 
  • Posséder les compétences exigées : certification par un organisme accrédité par le Comité Français d’Accréditation  ; 
  • Posséder une assurance responsabilité civile professionnelle  ; 
  • Remise au client d’un document attestant de sa certification et de son assurance logement. 

 

Le DPE a pour objectif de mettre en lumière à la fois la consommation d’énergie d’un bâtiment et le volume de gaz à effet de serre qu’il émet. C’est un instrument essentiel pour améliorer sa performance énergétique et donc maîtriser les coûts liés à l’électricité, au chauffage ou au système de ventilation.

Marché du bâtiment face à l'efficacité énergétique