Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Comment dimensionner l'éclairage dans un bâtiment industriel ?
Tertiaire/Industriel | éclairage

Comment dimensionner l'éclairage dans un bâtiment industriel ?

IDELEC PLUS

Elément important de la composante d’un bâtiment industriel, l’éclairage doit être étudié minutieusement lors de l’aménagement d’un bâtiment, local, hangar ou autre.

Quels moyens une entreprise d'électricité utilise-t-elle pour dimensionner l'éclairage d'un bâtiment industriel ?

eclairage-batiment-industriel

Le respect des normes nationales et internationales est à souligner. Dans l'industrie, l'éclairage joue un rôle primordial ; il a un impact direct sur la sécurité et la productivité. C'est pourquoi, l'Union Européenne a institué des normes strictes sur l'éclairement des zones de travail et des surfaces environnantes.

La norme NF EN 12464-1 concerne notamment les conditions d’éclairage industriel. Elle indique qu’un éclairage approprié et adéquat doit être garanti, pour faciliter l’exécution de tâches visuelles avec précision et efficacité pour les employés.

Comme dans tout projet d'éclairage, le dimensionnement s'effectue en fonction de l'activité de l'entreprise. En matière de réglementation, la norme NF EN 12464-1 concernant les "prescriptions relatives à l'éclairage des locaux" indique l’éclairage selon le type d’entreprise :

  • Magasins et entrepôts : 100 lux
  • Magasins de vente, zone de vente : 300 lux
  • Zones de manutention : 300 lux
  • Bâtiments scolaires, salle de classe : 300 lux
  • Halls de sport, gymnases, piscines : 300 lux
  • Assemblage de précision, usinage : 500 lux
  • Bibliothèque, salle de lecture : 500 lux
  • Bureaux - réception, classement : 300 lux
  • Bureaux - dactylographie, ordinateur : 500 lux
  • Bureaux - dessins industriels : 750 lux
A lire : Eclairage industriel intelligent, levier d'amélioration de l'efficacité énergétique

L’étude d’éclairement en électricité

Dans le secteur industriel, l'éclairage doit être choisi et adapté selon l'usage et/ou le type de bâtiment : entrepôts, ateliers, espace de stockage, espace de rangement, etc. En effet, une lumière adaptée permet des gestes plus sûrs, plus exacts et donc diminue les risques d'accidents. Sans compter qu'un éclairage adapté contribue considérablement au confort des usagers.

Concernant les entreprises industrielles et tertiaires, l’éclairage est un poste de dépense très important. Le taux d’éclairement fixé selon l’activité de l’entreprise demande de procéder à la réalisation d'une étude d'éclairage. L'étude d'éclairement fait partie intégrante d'un projet d'éclairage. Et pourtant elle est bien trop souvent délaissée. Par exemple, le bureau d'études de notre entreprise d'électricité, utilise le logiciel DIALUX pour réaliser ces études.

Une étude d'éclairement permet d'avoir une idée précise du nombre de luminaires à installer pour atteindre le nombre de lux demandé, de déterminer l'emplacement des points lumineux, etc. Elle assiste aussi les clients dans leurs travaux de rénovation et/ou de construction, leur assure une qualité d'éclairage et de confort visuel optimales. Enfin, elle leur permet aussi de s'assurer de la mise en conformité aux normes d'éclairage en vigueur et le maintien des budgets d'exploitation.

Les avantages de l’étude d’éclairement

  • Le dimensionnement du nombre de luminaires utiles, pour établir la distance parfaite entre deux pièces et placer seulement les luminaires nécessaires ;
  • L’orientation de la sélection des équipements et des techniques d’éclairage (régulation, sources, luminaires, …) afin de réduire la consommation d’énergie ;
  • L’optimisation des performances des procédés d’éclairage (degré d’éclairement en fonction des codes du travail et des règlementations) ;
  • Le calcul du coût total de l’éclairage comprenant le prix de l’investissement de départ, de l’énergie, de l’installation, de l’entretien, de l’efficacité énergétique, de la consommation théorique... ;
  • L’assurance de l’accès aux luminaires en ce qui concerne la maintenance ;
  • L’organisation de la maintenance pour les installations électriques ;
  • L’optimisation de la performance énergétique (systèmes de gestion, éclairement artificiel et naturel) ;

De plus, des luminaires de décoration peuvent être compris pour réaliser parfaitement le rendu global de l’éclairement. Il arrive que le client révèle ses préférences de luminaires ; ils peuvent être aussi dimensionnés en phase DCE. L’étude d’éclairement apporte l’avantage d’une installation correcte, avec une quantité adéquate de luminaires, pour un rendu clair et homogène.

Les points à souligner pour l’étude d’éclairement

Lors de cette phase, de nombreux critères rentrent en compte. On peut par exemple citer l’Indice de Rendu des Couleurs (aussi appelé IRC). Il s’agit d’un concept simple concernant la capacité d’une source lumineuse à rendre l’ensemble des coloris du spectre visible. Elle est exprimée selon une quantité, de 0 à 100. 100 précise un spectre lumineux idéal, il englobe tout le spectre visible, cette source de lumière restitue les couleurs à la perfection. Plus le chiffre est bas, et moins le nombre de couleurs rendues est conséquent.

L’autre critère à prendre en compte est l’UGR, ou Unified Glare Rating. Il correspond au facteur d’une formule unifiée dont le but est d’estimer l’éblouissement d’inconfort général par une source lumineuse définie. En somme, ce facteur est relatif à la luminance de fond, autrement dit la luminance des zones éclairantes, de la position des luminaires et de l’angle solide. L’UGR est estimé de 10 à 30.

Vous l'avez compris, l'éclairage doit faire l'objet d'une étude approfondie. Pour ce faire, rien de tel que de faire appel à un bureau d'études en électricité.

Les solutions d'efficacité énergétique pour les bâtiments