Certifié RGE et Qualifelec
PRENDRE RDV
Chaudière à condensation ou pompe à chaleur : que choisir ?
chauffage

Chaudière à condensation ou pompe à chaleur : que choisir ?

IDELEC PLUS

Les chauffages à condensation et les pompes à chaleur (PAC) sont souvent mis en avant par les professionnels de l’énergie comme étant des solutions très économes. Qu’en est-il ? Quelles sont les différences entre ces deux systèmes ? Lequel est le meilleur ?

Chaudière à condensation : pour un chauffage haute performance

La chaudière à condensation réutilise les calories présentes dans la vapeur d’eau afin d’améliorer son rendement. Elle permet ainsi de chauffer l’air ambiant et d’assurer la production d’eau chaude. Il existe 3 grands types de chaudières à condensation : celles à bois, celles au fioul et celles au gaz.

Principe de fonctionnement

La chaudière à condensation récupère la vapeur perdue grâce à un condensateur qui contient le liquide de retour du circuit de chauffage. À son contact, la vapeur d’eau se condense et lui cède son énergie.

Le condensateur doit être à une certaine température pour que la vapeur se transforme en eau liquide. Cette valeur est appelée le « point de rosée ». Pour le gaz naturel, elle est à 55°C. Pour le fioul, il est à 47°C.

Avantage de la chaudière à condensation

Parmi les avantages de la chaudière à condensation, notons (pour le gaz) :

  • Entre 105 % et 110 % de rendement ;
  • Entre 15 % et 25 % de combustible en moins pour la même production de chaleur par rapport à une chaudière classique ;
  • Éligble au CITE : 30 % de crédit d’impôt pour l’installation.
A lire : Chaudière à condensation : fonctionnement, types et avantages

Pompe à chaleur : simple à poser et économique

La pompe à chaleur se sert des calories de l’air extérieur pour alimenter le circuit de chauffage intérieur.

Comment fonctionne la PAC ?

La pompe à chaleur fonctionne sur le principe de la condensation/évaporation d’un fluide frigorigène :

  1. La PAC récupère les calories de l’air extérieur ;
  2. Ces calories permettent au liquide frigorigène contenu dans la PAC de s’évaporer ;
  3. Le gaz ainsi obtenu passe par un compresseur et sa température augmente ;
  4. Il est ensuite condensé et passe dans le circuit du chauffage central à l’état liquide ;

Le mécanisme de retour permet de récupérer le liquide à haute pression à la sortie du circuit de chauffage. Celui-ci passe ensuite par un détendeur afin que sa température et sa pression baissent avant de repasser dans l’évaporateur.

Article connexe : Pompe à chaleur : fonctionnement, types et avantages

Avantages de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur présente plusieurs atouts :

  • Respectueuse de l’environnement ;
  • Permet de chauffer, mais aussi de rafraîchir son logement en été ;
  • Tire son énergie de l’air ambiant : le Coefficient de Production (COP) peut donc atteindre les 300 % (par exemple 3kW de chauffage restitué pour 1 kW d’électricité consommée).
Article connexe : Les 4 avantages majeurs d'une pompe à chaleur

Pompe à chaleur ou chaudière à condensation : quelle est la meilleure solution ?

Les chaudières à condensation sont à la fois efficaces et économes. Ayez par contre à l’esprit que depuis 2018, les chaudières au fioul ont vu leur crédit d’impôt passer de 30 % à 15 % (cf. Loi 2017-1937 du 30 décembre 2017). Le fioul disparaîtra totalement du CITE par la suite.

La pompe à chaleur est efficace à partir d’une certaine température extérieure. En dessous d’un certain seuil, elle ne sera plus efficace et vous serez obligé d’avoir recours à un autre mode de chauffage.

L’installation d’une PAC est relativement chère et nécessite dans certains cas de gros travaux. Par contre, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % dans le cadre du CITE.

Entre la PAC et la chaudière à condensation, il n’y a pas de mauvaise solution. Le choix dépendra essentiellement des paramètres suivants : votre budget, l’ancienneté de votre logement et la zone géographique où vous habitez. Il est aussi intéressant de comparer le coût global sur une période longue et de comparer la durée de vie des composants (compresseur, corps de chauffe, etc.). En réalité, les deux systèmes sont complémentaires.

Les solutions d'efficacité énergétique pour les bâtiments